Tutorat infirmier en psychiatrie

En raison du manque de formation parfois, les nouveaux infirmiers en psychiatrie font face à des difficultés, notamment pour combiner leurs connaissances et l’autonomie dans leur fonctionnement au quotidien. C’est dans ce cadre que Le Plan psychiatrie et santé mentale (PPSM) 2005-2008 a souhaité approfondir des nouveaux infirmiers arrivés à travers le tutorat en psychiatrie, avance Jean-Charles Faivre-Pierret, directeur du centre hospitalier Saint-Cyr-au-Mont-d’Or.

Que signifie le tutorat en psychiatrie

le tutorat en psychiatrie constitue une formation complémentaire de 15 jours et d’un tutorat d’accompagnement du nouveau professionnel. Il s’agit:

  • d’adapter les compétences en santé mentale par la transmission des savoirs et des pratiques;
  • d’améliorer l’accueil des nouveaux infirmiers en leur formant à la spécificité du fonctionnement en psychiatrie;
  • de renforcer l’attractivité des métiers en psychiatrie, etc.

Le tutorat doit permettre un accompagnement sur le plan de la formatif, pédagogique et un partage de connaissances fondé sur le vécu, l’analyse de situations cliniques au sein d’une unité psychiatrique.

Les enjeux de la fonction tutorale

La fonction tutorale doit être partagée pour s’inscrire dans une démarche globale de l’établissement. Il s’agit également de repérer des situations susceptibles de mettre en jeu les savoirs, savoir-faire, savoir-être et d’analyser les situations cliniques vécues permettant de concilier la théorie à la pratique.

Bilan de 10 ans de tutorat en psychiatrie

Depuis 2010, le centre Centre Hospitalier de Saint-Cyr-au-Mont-d’Or, dirigé par monsieur Faivre-Pierret, organise, tous les deux ans la journée du tutorat en psychiatrie, notamment sur le «tutorat de proximité». Ces rencontres ont prouvé combien, le tutorat facilite la transmission des savoirs expérientiels dans les structures et l’intégration des nouveaux infirmiers pour une meilleure prise en charge des patients. L’année 2016 a marqué le dixième anniversaire de la mise en place du plan de tutorat en psychiatrie. De plus, deux des quatre orientations du dispositif ont été suivies d’actes.

1- La première portait sur des actions de formation dans le but d’améliorer la « consolidation et l’intégration des savoirs, des pratiques en soins pour l’exercice infirmier en psychiatrie ».

2- La seconde prévoyaient un tutorat « permettant au personnel infirmier qui exerce pour la première fois en psychiatrie de bénéficier d’un encadrement de proximité par des pairs expérimentés, dans une démarche de continuum entre les contenus de formation et la pratique professionnelle ».

JC

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *