Discours d’ouverture du 3ème rencontre de la RSI de Jean-Charles Faivre-Pierret

Jean-Charles Faivre-Pierret

Madame la Vice-Présidente du Conseil régional,
Monsieur le Maire et Conseiller Régional,
Monsieur le Directeur Général Adjoint,
Mesdames, Messieurs,

Ces troisièmes rencontres de la recherche en soins en psychiatrie sont celles de la consolidation et de la confirmation.
Consolidation, parce que, chaque année en janvier, nous réunissons ici à Ecully, environ 200 chercheurs, professionnels, soignants et scientifiques, sur la thématique de la recherche en soins en psychiatrie. Ce rendez-vous est annuel, 50 établissements de santé sont représentés. J’ai le plaisir aussi de souhaiter la bienvenue à nos collègues belges et suisses qui sont avec nous pendant ces deux jours. J’en suis naturellement très heureux pour mon établissement, Saint Cyr au Mont d’Or, hôpital spécialisé ouvert, innovant, tourné vers l’avenir, original aussi en ce qu’il promeut résolument les dispositifs de soins non asilaires, basés sur la proximité et le parcours.

Confirmation aussi, parce que c’est avec le concours du Centre Régional Ressource Métiers et Compétences en Psychiatrie, dans lequel Saint-Cyr a un rôle très actif, que nous avons confirmé ces Journées comme un rendez-vous majeur de la discipline. Puisque nos rencontres ont cette portée européenne, rappelons que le pacte européen reconnaît la santé mentale comme un droit de l’homme. Selon l’Organisation Mondiale de la Santé, la santé mentale doit être un domaine prioritaire des politiques de santé. En France, les troubles mentaux se situent au 3ème rang des maladies les plus fréquentes après le cancer et les maladies cardio-vasculaires.

Madame GUIBERT, Vice-présidente déléguée aux politiques sociales, à la santé et à la famille, Monsieur UHLRICH, conseiller régional Auvergne Rhône Alpes et maire, merci de nous honorer de votre présence et de nous accueillir à Ecully siège de grandes institutions en matière de recherche, comme l’Ecole Centrale de Lyon.
La santé mentale et la psychiatrie, associées aussi à des acteurs majeurs de la recherche autour des neurosciences et du cerveau, ont vocation, à participer à l’écosystème économique, social et de recherche de notre grande Métropole et de notre région, au cœur de l’Europe. Avec, et c’est bien le sens des journées qui vont se dérouler ici, des enjeux de participation sociale, de citoyenneté pour toutes les personnes qui subissent la maladie ou le handicap du fait des retentissements dans leur vie et leur autonomie d’un trouble de la santé.

La recherche en santé mentale, en effet, dans l’esprit européen, est une recherche citoyenne qui vise la dimension sanitaire mais aussi sociale, plus exactement l’inclusion sociale.
La recherche en soins se situe donc pleinement dans le sujet, comme nous le verrons avec les travaux de Jean-Marie Revillot sur l’impact des méthodes qualitatives sur la recherche en soins, de Benoit Eyraud, sociologue, qui présentera le collectif CONTRAST, d’Eric Pierrard, coordonnateur en Belgique des initiatives Soclecare issues de travaux initiés ici à Lyon, par des soignants de Saint-Cyr et du Vinatier, de professionnels suisses, Mme Schaub, de la Haute école de santé du canton de Vaud, de Jane PORTIER et Anne EMERAS, des Hôpitaux Universitaires de Genève. Je ne peux être malheureusement exhaustif tant le programme est complet !

En France, cette recherche est portée par les PHRIP – Programmes Hospitaliers de Recherche Infirmière et Paramédicale.
Ces programmes rencontrent un vrai succès mais les travaux dans le domaine de la psychiatrie restent très minoritaires… Ici à Ecully sont réunis une très grande partie des professionnels français titulaires de PHRIP en psychiatrie.

Je vais conclure mon allocution de bienvenue par un grand merci au comité d’organisation, MARTINE PODSIALY, Jean Paul LANQUETIN et Christophe LEDEZ. Un grand merci à vous tous pour votre fidélité.

Je vous souhaite un excellent congrès.

JC Faivre-Pierret

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *